Aulne glutineux (ou Verne)

Alnus glutinosa Linné

BETULACEES

Alnus glutinosa (L.) Gaertn.

Aulne glutineux, Aulne, Verne, Vergne [Aune]

Anglais: Aider, Black Aider

Allemand: Erle, Bacherle, Schwarzerle, Roterle

du celtique /an : voisin des cours d’eau ; du latin glutinosus : visqueux (jeunes pousses vertes).

Arbre Aulne glutineux (ou Verne) - Alnus glutinosa Linné- Vy-lès-Filain (Haute-Saône) Photographie Jean-Noël Latroyes www.filain-nature.fr
Aulne glutineux (ou Verne) – Alnus glutinosa Linné– Vy-lès-Filain (Haute-Saône) Photographie Jean-Noël Latroyes

CARACTÈRES BIOLOGIQUES

– arbre de 20-25 m ; macrophanérophyte ; caducifoliée ;

– longévité : 60-100 ans ; rejette de souche ;

– jusqu’à 1200 m : de l’étage collinéen à l’étage montagnard inférieur ; également aux étages supraméditerranéen et méditerranéen ;

– monoïque ; floraison : mars à avril ; pollinisée et dispersée par le vent ;

pionnière.

Nota. Les racines possèdent des nodosités fixatrices d’azote.

CARACTÈRES DIAGNOSTIQUES

– tronc droit ; houppier pyramidal à conique, aux branches arquées retombantes ;

Tronc d'Aulne glutineux (ou Verne) - Alnus glutinosa Linné- Vy-lès-Filain (Haute-Saône) Photographie Jean-Noël Latroyes www.filain-nature.fr
Tronc d’Aulne glutineux (ou Verne) – Alnus glutinosa Linné– Vy-lès-Filain (Haute-Saône) Photographie Jean-Noël Latroyes

– écorce d’abord lisse, gris-vert, ponctuée de lenticelles, puis gris foncé se desquamant en écailles rectangulaires ;

Réseau de racines aquatique d'Aulne glutineux (ou Verne) - Alnus glutinosa Linné- Vy-lès-Filain (Haute-Saône) Photographie Jean-Noël Latroyes www.filain-nature.fr
Réseau racinaire d’Aulne glutineux (ou Verne) – Alnus glutinosa Linné– Vy-lès-Filain (Haute-Saône) Photographie Jean-Noël Latroyes

1 – jeunes rameaux anguleux, brun verdâtre, ponctués de lenticelles, pourpres à l’automne ;

2 – bourgeons pédoncules, gros, violacés ;

3 – feuilles alternes, arrondies, tronquées au sommet, en coin à la base, irrégulièrement dentées, glabres, vert foncé dessus, plus claires dessous

Feuillage d'Aulne glutineux (ou Verne) - Alnus glutinosa Linné- Vy-lès-Filain (Haute-Saône) Photographie Jean-Noël Latroyes www.filain-nature.fr
Feuilles d’Aulne glutineux (ou Verne) – Alnus glutinosa Linné– Vy-lès-Filain (Haute-Saône) Photographie Jean-Noël Latroyes

4 – fleurs mâles en longs chatons pendants ;

Chaton d'Aulne glutineux (ou Verne) - Alnus glutinosa Linné- Vy-lès-Filain (Haute-Saône) Photographie Jean-Noël Latroyes www.filain-nature.fr
Chatons d’Aulne glutineux (ou Verne) – Alnus glutinosa Linné– Vy-lès-Filain (Haute-Saône) Photographie Jean-Noël Latroyes
Chatons pourpres d'Aulne glutineux (ou Verne) - Alnus glutinosa Linné- Vy-lès-Filain (Haute-Saône)10 janvier 2022 Photographie Jean-Noël Latroyes www.filain-nature.fr
Chatons d’Aulne glutineux (ou Verne) – Alnus glutinosa Linné– Vy-lès-Filain (Haute-Saône) Photographie Jean-Noël Latroyes

5 – fleurs femelles en courts chatons dressés, pourpres ;

6 – petits cônes (strobiles) ligneux, noirs, longs de 10-30 mm ;

Aulne glutineux (ou Verne) - Alnus glutinosa Linné- Vy-lès-Filain (Haute-Saône) Photographie Jean-Noël Latroyes www.filain-nature.fr
Aulne glutineux (ou Verne) – Alnus glutinosa Linné– Vy-lès-Filain (Haute-Saône) Photographie Jean-Noël Latroyes
Aulne glutineux (ou Verne) - Alnus glutinosa Linné- Vy-lès-Filain (Haute-Saône) Photographie Jean-Noël Latroyes www.filain-nature.fr
Aulne glutineux (ou Verne) – Alnus glutinosa Linné– Vy-lès-Filain (Haute-Saône) Photographie Jean-Noël Latroyes

samares très petites, à aile circulaire.

DISTRIBUTION GÉOGRAPHIQUE

– très commune dans une grande partie de la France, se raréfiant en région méditerranéenne ;

eurasiatique.

DONNÉES AUTÉCOLOGIQUES

– espèce héliophile pionnière, disparaissant lorsque s’installent des es­sences à haut pouvoir de concurrence ;

– humus variable : hydromull, hydromoder, anmoor, mull divers ; sols plus ou moins riches ; pH très variable (basique à acide) ;

– matériaux argileux ou sableux, alluviaux, limono-argileux ;

– sols constamment alimentés en eau ; peut s’installer sur des sols plus secs en comportement pionnier ;

– caractère indicateur : optimum mésohygrophile.

BIOTOPES, FORMATIONS VÉGÉTALES, PHYTOSOCIOLOGIE

– bois humides, bords des eaux, suintements ;

– forêts ripicoles (Alno-Padion, Salicetea purpureae, Populion albae), forêts marécageuses (Alnion glutinosae), forêts collinéennes (Quercion robori-petraeae, Carpinion betulî).

USAGES, PROPRIÉTÉS

– feuilles sudorifiques, diurétiques et vermifuges ; écorce astringente, tonique, détersive et fébrifuge ;

– bois rosâtre ou rougeâtre quand il est frais, pâlissant en séchant ; homogène, léger et tendre avec des taches médullaires, se travaillant facilement ;

– utilisations : pâte à papier, panneaux de fibres et de particules, caisserie, déroulage pour contre-plaqué, tournerie, sculpture ; autrefois saboterie (sabots légers), modèles de fonderie, imitation de bois précieux (acajou) par certains traitements ou coloration (panneaux de meubles) ;

– bois imputrescible : servait à confectionner des drains et des tuyaux.

Source: Flore forestière française, guide écologique illustré. Tome 1 (plaines et collines) J-C Rameau, D. Mansion, G. Dumé. Institut pour le développement forestier. Avril 1999, pages 382 et 383.