ÉPICÉA commun

Picea abies (Linné) Karst. = P. excelsa (Lam.) Link

Épicéa commun, Épicéa, Sapin de Norvège, Sapin rouge, Pesse, Sérente, Pin pleureur,

Sapin à poix, Sapin du Nord, Sapinette, Gentil sapin

Anglais : Norway Spruce, European Spruce, Christmas Tree, Common Pitch Fir, Common Spruce

Allemand : Fichte, Rottanne, Rotfichte

du latin pix : poix (allusion au contact poisseux de différentes parties de l’arbre), excelsus : élevé, grand,

et abies : ressemblance avec le Sapin.

Épicéa commun - Picea abies (Linné) - Vy-lès-Filain (Haute-Saône) Photographie Jean-Noël Latroyes  www.filain-nature.fr
Épicéa commun – Picea abies (Linné) – Vy-lès-Filain (Haute-Saône)

CARACTÈRES BIOLOGIQUES

– arbre atteignant 50 m de haut ; macrophanérophyte ; sempervirente ;

– longévité : jusqu’à 300 ans en montagne (âge d’exploitabilité : 50 à 60 ans en plaine) ; croissance initiale forte ; espèce polycyclique ;

– monoïque ; floraison : mai à juin ; maturité : octobre ; pollinisée par le vent ; dispersée par le vent et les animaux ;

dryade nomade.

CARACTÈRES DIAGNOSTIQUES

– port conique, plus ou moins élargi à columnaire ; rameaux parfois pendants en « draperie » ou courts et rigides en « brosse » ;

– rhytidome brun rougeâtre, finement écailleux dans le jeune âge, puis à grosses écailles irrégulières ;

1 – rameaux brun rougeâtre à orangé, glabres ou pubescents, hérissés de saillies formées par les coussinets sur lesquels sont fixées les aiguilles ;

Épicéa commun - Picea abies (Linné) - Forêt de Filain (Haute-Saône) Photographie Jean-Noël Latroyes  www.filain-nature.fr
Épicéa commun – Picea abies (Linné) – Montbozon (Haute-Saône)

2 – bourgeons ovoïdes non résineux ;

Épicéa commun - Picea abies (Linné) - Forêt de Filain (Haute-Saône) Photographie Jean-Noël Latroyes  www.filain-nature.fr
Épicéa commun – Picea abies (Linné) – Montbozon (Haute-Saône)

BIOTOPES, FORMATIONS VÉGÉTALES, PHYTOSOCIOLOGIE

3 – aiguilles (longues de 15-25 mm) à 4 angles, sans raie blanche à la face inférieure, disposées tout

autour du rameau (en brosse rabattue vers l’avant) ;

4 – cônes allongés (longs de 10-16 cm) pendants à maturité et ne se désarticulant pas.

DISTRIBUTION GÉOGRAPHIQUE

– commune dans les Alpes du Nord et le Jura ; plus localisée dans les Alpes du Sud et les Vosges ; .

– zones d’introduction en France : Massif central, Ardennes, Pyrénées, Corse, Normandie, Nord-Est, etc. ;

– de 700 à 2000 m : de l’étage montagnard à l’étage subalpin ;

boréale.

DONNÉES AUTÉCOLOGIQUES

– très résistante au froid et peu sensible aux gelées de printemps (débourre-ment tardif) ;

– exigeante en lumière (essence de demi-ombre) ; supporte temporairement dans son jeune âge un certain ombrage ;

– préfère les climats humides, mais peut supporter la sécheresse de l’air si le sol est frais, cependant moins bien que le Sapin pectine ;

– enracinement parfois superficiel : sensible aux chablis ;

– peut accepter tous les types de sols, même calciques ou hydromorphes (avec une production faible cependant) ; craint les sols riches en carbo­nates ;

USAGES, PROPRIÉTÉS

Nota. Il existe de nombreuses races européennes géographiques (plaines et monta­gnes), écologiques et physiologiques.

– litière d’aiguilles à décomposition très lente, donnant un humus de type mor, pouvant provoquer une podzolisation sur les sols acides et filtrants.

– naturellement en mélange avec le Hêtre et le Sapin dans les étages montagnard moyen et supérieur ;

– pessières naturelles à l’étage montagnard (sur lapiaz, éboulis rocheux, sols tourbeux) et à l’étage subalpin ( Vaccinio-Piceion).

– bois apte à toutes sortes d’emplois :

• si les cernes sont fins, les propriétés mécaniques sont excellentes : bois de charpente, de menuiserie, de lutherie (bois de résonance), poteaux et perches, montants d’échelles, placages tranchés ; autrefois, bois d’aviation ;

• si les cernes sont larges : pâte à papier, panneaux de fibres et de particules, caisserie, coffrage ;

• gemmé dans certains pays européens ; jadis en France (térébenthine de Strasbourg, résine de Bourgogne) ;

– jeunes sujets utilisés comme arbres de Noël.

Source: Flore forestière française, guide écologique illustré. Tome 1 (plaines et collines) J-C Rameau, D. Mansion, G. Dumé. Institut pour le développement forestier. Avril 1999 ; pages 284 et 285.

Observer, connaître, protéger la Nature …