Jonquille

Narcissus pseudo-narcissus L.

Autres appellations : Coucou, Jeannette jaune, Narcisse trompette, Raquette, Porion, Bonhomme, Godet, Chaudron, Porillon, Campagne jaune, Clochette des bois, Gringande

du grec narkê : assoupissement (les fleurs peuvent provoquer un assoupissement douloureux) ; pseudo-narcissus : faux narcisse, le vrai étant Narcissus poeticus L.

CARACTÈRES BIOLOGIQUES

– plante vivace de 20-40 cm ; géophyte à bulbe ;

– floraison : fin février à mai.

CARACTÈRES DIAGNOSTIQUES

1 – gros bulbe ovoïde ;

2 – tige aplatie, à 2 angles ;

3 – 2-4 feuilles un peu glauques, allongées, obtuses, légèrement pliées, dressées, aussi longues que la tige, sortant d’une gaine commune ;

4 – grande fleur jaune (longue de 3-5 cm), solitaire, penchée, presque inodore ;

– large spathe engainante, membraneuse ;

– périgone à tépales jaunes étalés possédant une couronne jaune (paracorolle), cylindrique, plissée, plus ou moins évasée en cloche, au moins aussi large que les tépales ;

7 – capsule ovoïde.

Nota. // existe plusieurs sous-espèces.

DISTRIBUTION GÉOGRAPHIQUE

– assez commune à assez rare, dans presque toute la France ; mais manque sur de vastes étendues ;

– jusqu’à 2200 m : de l’étage collinéen à l’étage subalpin ; ouest périalpine.

Nota. // existe plusieurs races géographiques.

DONNÉES AUTÉCOLOGIQUES

– espèce héliophile ou de demi-ombre ;

– comportement différent selon les régions :

• Bourgogne, Champagne, Lorraine, Jura : sols bruns calcaires ou calciques superficiels ; mull carbonate à mull eutrophe ; sols secs ;

• Vosges : pelouses et prairies, sols plus ou moins acides, à bonnes réserves en eau ;

• Morvan : tourbières acides ;

• ailleurs : fréquemment sur limons ; mull eutrophe à mull acide ; sols à bonnes réserves en eau ;

– caractère indicateur : neutrocalcicole ou neutrocline à large amplitude selon les régions.

BIOTOPES, FORMATIONS VÉGÉTALES, PHYTOSOCIOLOGIE

– divers types forestiers, fruticées, pelouses et prairies ;

– hêtraies-chênaies et chênaies (Carpinion betuli), hêtraies (Fagion sylvaticae) ; fruticées (Prunetalia spinosae) ;

  • prairies d’altitude (Triseto-Polygonion), pelouses acides (Nardetalia strictae).

USAGES, PROPRIÉTÉS

  • toutes les parties de la plante sont vomitives et purgatives (toxiques à haute dose) ; les fleurs sont antispasmo­diques, laxatives et plus ou moins fébrifuges ;
  • cultivée comme plante ornementale.

Source: Flore forestière française, guide écologique illustré. Tome 1 (plaines et collines) J-C Rameau, D. Mansion, G. Dumé. Institut pour le développement forestier. Avril 1999 ; pages 1358 et1359.