Valériane officinale rampante

Valeriana repens (Host)

Famille des VALÉRIANACÉES

Valeriana repens Host = V. procurrens Wallr = V. officinalis auct., non L.

Valériane officinale rampante, Herbe aux chats, Valériane sauvage, Herbe aux coupures, Herbe à la femme battue, Herbe à la meurtrie, Guérit-tout, Herbe Notre-Dame, Herbe de Saint-Georges, Herbe aux loups

Anglais: Valerian

Allemand: Holunderblättriger Baldrian, Riechender Baldrian

du latin va/ère se bien porter (allusion aux propriétés médicinales des plantes de ce genre).

Valériane officinale rampante - Valeriana repens (Host) - Vy-lès-Filain ( Haute-Saône)- hauteur 1.20 m - 01 juin 2022 - Photographie Jean-Noël Latroyes - www.filain-nature.fr
Valériane officinale rampante – Valeriana repens (Host) – Vy-lès-Filain ( Haute-Saône)- hauteur 1.20 m – 01 juin 2022 – Photographie Jean-Noël Latroyes

CARACTÈRES BIOLOGIQUES

– plante vivace de 40-200 cm , géophyte à rhizome, hémicryptophyte ,

– floraison juin à août, pollinisée par les insectes , dispersée par le vent.

Valériane officinale rampante - Valeriana repens (Host) - Vy-lès-Filain ( Haute-Saône)- hauteur 1.20 m - 01 juin 2022 - Photographie Jean-Noël Latroyes - www.filain-nature.fr
Valériane officinale rampante – Valeriana repens (Host) – Vy-lès-Filain ( Haute-Saône)- hauteur 1.20 m – 01 juin 2022 – Photographie Jean-Noël Latroyes

CARACTÈRES DIAGNOSTIQUES

1 – souche courte, très odorante, avec stolons de surface portant des rosettes de feuilles à 3-5 segments largement ovales ,

2 – tige assez forte, élevée, sillonnée et pubescente aux nœuds ;

3 – feuilles caulinaires portées par un long pétiole, longues de 15-35 cm, composées pennées, à 9-13 segments aigus et dentés, largement ovales, le segment terminal plus large et plus long que les latéraux.

Feuillage de Valériane officinale rampante - Valeriana repens (Host) - Vy-lès-Filain ( Haute-Saône)- hauteur 1.20 m - 01 juin 2022 - Photographie Jean-Noël Latroyes - www.filain-nature.fr
Valériane officinale rampante – Valeriana repens (Host) – Vy-lès-Filain ( Haute-Saône)- hauteur 1.20 m – 01 juin 2022 – Photographie Jean-Noël Latroyes

4 – fleurs de couleur rosée, disposées en corymbes assez serrés , bractées linéaires membraneuses, à bords ciliés , – fruits longs de 4-5 mm.

Nota. Espèce assez variable nombreuses sous-espèces et variétés.

Tige de Valériane officinale rampante - Valeriana repens (Host) - Vy-lès-Filain ( Haute-Saône)- hauteur 1.20 m - 01 juin 2022 - Photographie Jean-Noël Latroyes - www.filain-nature.fr
Tige de Valériane officinale rampante – Valeriana repens (Host) – Vy-lès-Filain ( Haute-Saône)- hauteur 1.20 m – 01 juin 2022 – Photographie Jean-Noël Latroyes

DISTRIBUTION GÉOGRAPHIQUE

– assez commune , manque dans la région méditerranéenne ,

– jusqu’à 2000 m de l’étage collinéen à l’étage subalpin ,

eurasiatique.

DONNÉES AUTÉCOLOGIQUES

– espèce héliophile ou de demi-ombre ,

– humus hydromull, anmoor , sols riches en éléments nutritifs et en bases ; pH basique à légèrement acide ,

– matériaux (purs ou sablo-graveleux) . argiles, limons , — sols mouillés, pouvant être inondés ,

– caractère indicateur hygrophile mésohygrophile).

Fleurs de Valériane officinale rampante - Valeriana repens (Host) - Vy-lès-Filain ( Haute-Saône)- hauteur 1.20 m - 01 juin 2022 - Photographie Jean-Noël Latroyes - www.filain-nature.fr
Fleurs de Valériane officinale rampante – Valeriana repens (Host) – Vy-lès-Filain ( Haute-Saône)- hauteur 1.20 m – 01 juin 2022 – Photographie Jean-Noël Latroyes

BIOTOPES, FORMATIONS VÉGÉTALES, PHYTOSOCIOLOGIE

– prairies humides, bords des eaux, aulnaies-frênaies, chênaies humides, coupes forestières, fossés ,

– forêts ripicoles (Alno-Padion, Salicion albae), aulnaies (Alnion glutinosae), peupleraies (Populion albae),

prairies (Filipenduletalia), mégaphorbiaies (Adenostylion alliariae).

USAGES, PROPRIÉTÉS

– plante mellifère

  • plante antispasmodique, anticonvulsivante et antiépileptique.

Source: Flore forestière française, guide écologique illustré. Tome 1 (plaines et collines) J-C Rameau, D. Mansion, G. Dumé. Institut pour le développement forestier. Avril 1999, pages 1604 et 1605

Observer, connaître, protéger la Nature …